Home > Migrations, Identities, Territories of the Mediterranean

Migrations, Identities, Territories of the Mediterranean

Students in Professor Mona El Khoury's class built an archive of discursive and visual practices related to migrations, identities, and territories around the Mediterranean. Each student elaborated a virtual exhibit made of three items (which can be images, texts, audio clips, videos, maps, etc.) and 500-700 words accompanying each item, in addition to an introduction and a conclusion. The items have a strong thematic and argumentative connection to each other, and are analyzed in relation to the texts and films studied throughout the semester.

Comment donner une voix aux migrants? Comment les entendre?
By Bryan Cleveland

CDB2d7RW0AA3kS4.jpg

Pour bien comprendre des problèmes sociétales, il faut comprendre toutes les voix sur le problème. Ainsi, avec la crise migratoire qui entoure des pays du monde aujourd’hui, il faut donner une voix à ceux qu’on ignore : les migrants. Mais comment est-ce qu’on peut faciliter cette voix quand la société désidentifie et marginalise cette population ? L’art donne une voix aux migrants en utilisant la visibilité de l’art et la relation proche avec l’empathie.

L'Art et Les Migrants
By Ashrita Rau

banksy_calais__01_2015.JPG

Comment est-ce que l’art exprime-t-il la situation des migrants dans l’Europe en un moyen qui peut prévenir les européens des épreuves des migrants et en même temps aident les européens de voir que les territoires que les migrants ont besoin de traverser—comme les mers—ne sont pas neutres?

L'identité dans les histoires de migration
By Jennifer Wang

3103Chappatte.jpg

Pendant ce cours, on a beaucoup lu des œuvres sur la vie d’être habitant dans les pays postcoloniaux et sur la vie d’être immigrant en Europe, donc j’ai choisi de focaliser sur le concept de l’identité et les liens avec la migration. Je pense que pour comprendre comment l’identité est construite et comment elle évolue, il faut regarder le trajet des migrants de leurs pays d’origine, la traverse, et à l’intégration ou mal-intégration à la société d’accueil.

La corporalité du migrant
By Chelsea Wang

untitled 2017.jpg

L’anthropologue Michel Agier a défini un nouveau terme pour l’adapter aux nouvelles conditions de migration d’aujourd’hui, celui de « l’homme-frontière ». Ces « hommes/femmes-frontières » sont placées dans le seuil entre deux « lieux de vie », dans des lieux frontières (tel que le désert, la mer, la rue). Pour le migrant, ces lieux frontières deviennent des espaces où il ne peut pas avoir d’identité ou de visibilité afin de survivre, de réussir. Les lieux frontières deviennent ces espaces de « désidentification ». Agier définit ce processus de « désidentification » comme le processus de nier la subjectivité de l’autre. Le processus pour le migrant devient une forme de « se dépouiller » une identité pour entrer dans une autre. Dans cette collection d’art, comment le motif de la corporalité du migrant est-il lié au processus de « désidentificaion » ? Comment ces œuvres nous ramènent-t-il à l’histoire de l’humanité ?

La technologie et les humaines
By Erden Oktay

L’importance de la technologie est indiscutable quand on parle de beaucoup de problèmes dans le monde. Cela n’est pas encore très importante quand on discute de la crise migratoire. Le problème est qu’on est située entre l’humanité et la technologie et la technologie ne priorise pas toujours les valeurs humaines. Donc, il est plusieurs fois nécessaire de réévaluer ce qu’on a comme technologie et comment les développements futurs peuvent aussi prendre en compte la condition humaine. Les trois mots clés dans le discours humain au-delà de la crise migratoire sont migration, identité et territoire. Ces termes ont beaucoup de définitions et de dimensions.

Le discours anti-immigré en France dans la politique du Front National et LaREM
By Caroline Talbert

14550876.jpg

Le Front National a dissimulé un récit fondamentalement anti-immigré qui repousse le débat vers un espace discursive hostile à la communication et à l’inclusion des milliers d’immigrés clandestins qui doivent être géré par l’administration de Macron. La loi de l’immigration qui était approuvé par l’Assemblé Nationale le 23 avril 2018 marque un tremplin inquiétant pour les députés de la gauche en France ; ils sont concernés que la formation politique de Macron, « En Marche », va devenir plus sévère aux immigrés clandestins en France à l’avenir. Les « objets » suivants va analyser le discours de Marine le Pen et du François Macron sur le sujet de l’immigration et les implications de leurs positions. En effet, ce discours a des implications dans l'imaginaire de la méditerranée parmi le public européen et globale. 

Le pouvoir d'art
By Amylee Anyoha

migrations_CC_1.jpg

Nous répondrons à la question : quelle est l'importance de l'art dans les récits des opprimés ?

Le récit des réfugiés de "la crise des migrants européens"
By Eliza Davis

Illustration of the voyage from Syria to Europe by Kawa Aziz 2016

Ces récits des migrants sont donc non seulement une alternative du récit de la presse, mais une active contestation de la façon dont ils discutent les « migrants ». Comme d’autres avant, ceux artistes l’ont senti nécessaire de donner la parole aux déplacées et attirer l'attention sur leur sort. Ils suivent le modèle de ceux comme Choukri, qui en 1998 a écrit, « Aujourd’hui encore, je me vois obligé, moralement et humainement, de dénoncer : le phénomène des dos mouillés ; le phénomène des barques de la mort » (Choukri, 84). Les artistes contemporaines ont le même sentiment d’outrage moral—20 ans plus tarde—qui les mènent à produire des œuvres qui représentent le voyage, la lutte, et l’humanité des migrants (d’eux-mêmes, de leurs familles, et de leurs amis). Ils rejettent des « images de détresse » qui « accentuent l’impression de sous-humanité » des migrants (Agier, 15), critiquent la media et sa « chosification » des migrants et de leur souffrance (Agier 22). Ils prennent la parole et présentant un récit alternatif qu’ils sentent représentent mieux leurs identités et leurs expériences, un récit qu’on ne voit pas dans des journaux et à la télévision mais que dans les œuvres des migrants eux-mêmes.

Les Différentes Représentations de la Mer Méditerranée
By Colin Kennedy

Screen Shot 2018-03-29 at 3.56.24 PM.png

La mer Méditerranée est très importante dans les pensées de l’Européen et de l’immigrant. Pour l’immigrant, la mer est une opportunité tandis que pour l’européen, la mer est une barrière de défense. Il y a, par contre, une troisième interprétation. Celle-ci démontre la réalité de la Méditerranée : un défi qui peut tuer.

Les Migrants en Afrique du Nord
By Brendan Ng

French Image 3-29-18.jpg

Au cours de ce semestre, nous avons regardé la Méditerranée et comment elle a longtemps facilité échangé entre l'Afrique du Nord, l'Europe du Sud et le Moyen Orient. Par la littérature romanesque comme Cannibales et Harragas et des récits authentiques capturés dans La traversée, nous avons aussi appris comment cet arrangement unique attire des modèles de migration divers. Malgré ceci, cependant, les représentations d'un certain groupe de ces migrants n’est pas proportionnellement nuancées. Par exemple, dans les deux œuvres Cannibales et Harragas - deux œuvres très différentes - dépeignent des Africains subsahariens dans une façon étonnamment similaire. Dans Cannibales, l'effondré, battu Pafadnam est enclin aux crises sauvages dans lesquelles il perd complètement le contrôle de son corps.

Les souvenirs et l'avenir
By Claudia Cruz Leo

Mere.jpeg

Ce projet cherche à examiner quelques obstacles auxquels les réfugiés et les migrants font face : l’indifférence des autres, leur propre passif émotionnel, et les inégalités croissantes au travers d’une discussion sur un bagage et une analyse des inégalités dans la libre circulation des personnes.

Migrants Enflammés Dans La Mé Diterranée, Le Sahara…Partour.
By Lucy Zwigard

https://i.ytimg.com/vi/ALkF567VvzI/default.jpg

Cette collection d’œuvres mets en lumière les crises d’identité des gens de l’Afrique du nord, les crises qui sont liées à l’abandon dans la migration, au rapport avec le territoire, ainsi qu’au destin autodestructif des gens qui vivent dans la peur et l’insécurité. La chanson C’est chaud d’Amadou & Mariam, un couple du Mali, parle des sacrifices que font les migrants en recherchant une vie meilleure. L’exposition Hommage à Mohamed Bouazizi de Fabien Rafowicz est une image frappante des vestiges du corps brulé de Mohamed Bouazizi à côté de son chariot de fruits qui reste intact. Finalement la photo de l’exposition sous-marine de Jason deCaires Taylor, intitulée « Vicissitudes », montre sa sculpture d’un cercle des jeunes qui se tiennent par la main. La sculpture rend hommage aux gens qui meurent pendant la traversée de la mer et symbolise la solidarité qu’il faut chercher dans la vie, en particulier face aux vicissitudes : « la succession d’évènements bons ou mauvais, en particulier l’ensemble des évènements malheureux qui affectent l’existence humaine » (Larousse). Pour mieux analyser et comprendre ces œuvres et les récits desquels ils s’inspirent, les textes et les films suivants sont cités et discutés dans les descriptions : à ce stade de la nuit de Maylis de Kerangal, Par le feu de Tahar Ben Jelloun, Harragas de Merzak Allouache, Cannibales de Mahi Binebine, Les identités meurtrières d’Amin Maalouf et Les migrants et nous. Comprendre Babel de Michel Agier.

Où est la frontière ?
By Douglas Berger

le mur.jpg

 Qu’est-ce que c’est une frontière, et comme les chanteurs Amadou et Miriam chantent, « où est la frontière » ? La réponse est compliquée. Les frontières, certainement, sont entre les pays du monde. Cependant, ils sont tous très distinct. Par exemple, la frontière entre le Corée du nord et le Corée du sud n’ont rien à faire avec la frontière entre la France et l’Allemande. Il y a aussi des frontières dans un pays, ou celles qui traversent quelques pays. Il y a des barrières religieuse, culturelle, économique, des barrières imposées et les autres qui sont volontaire. Alors, ces deux questions se rappellent les issues et thèmes au cœur du monde moderne et nos systèmes politiques, sociales, et économiques.

Éléments
By Jacob Siegelbaum

Citations.png

Comme nous appartenons aux cultures différents, nos identités ne sont pas uniformes.  Les styles dans lesquels nous sommes élevés, nos morales religieuses, et comment nos amis se comportent font partis de nos identités, nous façonnant différemment.  Ce n’es qu’avec ces différences d’identités que nous avons de la diversité entres les groups, les pays, les gens en général.  Cependant, historiquement, quelques cultures se voient au top de l’échelle sociale, et elles forcent les autres cultures de conformer à leurs propres croyances, ou elles marginalisent les gens qui sont différents pour maintenir leurs positions en haut.  Ce qui est intéressant est que cette « hiérarchie » vient principalement des malentendus entre les cultures différentes ; beaucoup de gens ont peur quand ils ne comprennent pas les autres, ou plutôt, ils ne se comprennent pas.  Je vais parler de et examiner ce problème, le problème de l’internonce culturelle, enraciné dans les malentendus des autres.